Prix et devis pour pose et installation faux plafond suspendu au m2

Parmi les deux types de faux plafonds, à savoir le plafond tendu et le plafond suspendu, ce dernier est sans doute le plus abordable et le moins délicat à poser. C’est le type de faux plafond le plus adopté actuellement. Idéal pour les locaux professionnels, le plafond suspendu est aussi apprécié par les particuliers.

 

Le faux plafond suspendu, pratique et esthétique

image-127On préfère les faux plafonds suspendus en premier lieu pour leur coté pratique. En effet, ce dispositif dissimule les défauts ou l’usure d’un plafond endommagé ou le coté inesthétique d’un sous plancher. Le plafond suspendu est desolidarisé du plancher. Cela lui permet, d’un coté, de libérer de l’espace, le plénum, pour procéder à des installations plus complexes et d’un autre coté d’avoir une bonne isolation acoustique.

Le plénum peut également accueillir des gaines électriques qui conviennent parfaitement pour les locaux professionnels et les bureaux. Le faux plafond suspendu est en outre démontable, on peut à tout moment procéder à des installations au niveau du plénum. Très prisé pour son coté esthétique, il permet aussi d’optimiser l’espace de la pièce. On peut en trouver en différents styles et matériaux. On a le choix entre les plaques de plâtres, les lambris de bois, de PVC, les lames métalliques ou le verre.

 

Devis de la pose et installation d’un faux plafond suspendu et son prix au m2

image128Pour poser un faux plafond suspendu, différents éléments sont indispensables. Les suspentes sont fixées au vrai plafond pour soutenir le faux. Elles doivent alors supporter le poids du faux plafond et respecter un coefficient de sécurité. Les profilés, fourrures ou tasseaux sont des matériaux en bois, acier galvanisé ou métallique qui, en formant des quadrillages, permettent de maintenir les plaques de revêtement. Et finalement, on a les plaques de revêtements, de différentes dimensions, qui constituent l’élément le plus important du faux plafond.

La pose de ce type de plafond se fait par étape. On calculera d’abord l’espacement entre le plancher porteur et le faux plafond qui doit être comprise entre 6 et 30 cm. On dessinera un calepinage pour déterminer l’emplacement des suspentes et les fixer. Les fourrures ou tasseaux seront aussi fixés sur les suspentes. Et avant d’appliquer le revêtement, on installera l’isolant et les passages des câbles. Les techniques de pose d’un plafond suspendu dépendent également du revêtement choisi. Pour les plaques de plâtre, par exemple, elles seront vissées sur les fourrures métalliques.

Le prix et le coût d’un plafond suspendu dépendent donc aussi des matériaux choisis, de la finition choisie, des options choisies (mise en place d’isolant ou non…), de l’appel ou non à un professionnel, et de quel professionnel appeler… Le devis d’un plafond suspendu inclut la pose, le prix des matériaux, la main d’œuvre et fait l’objet d’une étude en fonction des besoins et du goût du client. A titre indicatif, le prix au m2 d’un faux plafond suspendu est de 10€ minimum sans l’intervention d’un professionnel et de 30€ avec son intervention.

 

Demande de devis

devis10